Au soir de sa vie, un vieux professeur se souvient de l'aventure qui, plus que les honneurs et la réussite de sa carrière, a marqué sa vie. A dix-neuf ans, il a été fasciné par la personnalité d'un de ses professeurs ; l'admiration et la recherche inconsciente d'un Père font alors naître en lui un sentiment mêlé d'idolâtrie, de soumission et d'un amour presque morbide.

Je n'avais jamais lu de roman de cet auteur : j'ai découvert quelqu'un qui écrit avec une grande sensibilité et une grande clairvoyance dans les sentiments humains.

C'est l'histoire d'un triangle amoureux : une femme et deux hommes avec toutes les possibilités que cela représente.

Les deux hommes ont une passion en commun (qui peu à peu se transforme en amour mais je n'en dis pas plus). L'un d'eau éprouve des sentiments pour la femme de l'autre et se dit qu'il ne doit pas.

Bref, les personnages sont emportés dans un tourbillon de passion pour aboutir somme toute à une fin assez classique et prévisible mais la magie des mots opère.