Orgueil et préjugés est le plus connu des six romans achevés de Jane Austen. Son histoire, sa question, est en apparence celle d'un mariage : l'héroïne, la vive et ironique Elizabeth Bennett qui n'est pas riche, aimera-t-elle le héros, le riche et orgueilleux Darcy ?
Si oui, en sera-t-elle aimée ?
Si oui, encore, l'épousera-t-elle ?
Mais il apparaît clairement qu'il n'y a en fait qu'un héros qui est l'héroïne, et que c'est par elle, en elle et pour elle que tout se passe.

J'ai fini ce roman ce matin et franchement je peux vous dire que c'est un petit bijou. je me demande encore comment je suis passée à côté pendant tant d'années.
J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman : les relations entre Elizabeth et le beau Darcy ! Bon évidemment ils sont partis du mauvais pied tous les deux. Et au fil du roman l'évolution arrive, on la voit, on la sent bref on tourne les pages de plus en plus vite pour à quel moment le jeune va se déclarer.

Autour de ces deux personnages gravitent toute une galerie de personnages : les soeurs d'Elizabeth (il y en a une qui est une vraie plaie !!), sa mère et ses fameuses attaques de nerfs, son père tout en placidité, son cousin d'une lourdeur et d'une pédenterie insoutenable, les amis vrais, les faux amis......

Tout une galerie de portrait du XIXè en somme.
Je n'ai pu m'empecher de faire un parallèle avec Autant en emporte le vent : en effet les deux protagonistes se tournent autour pendant tout le roman sans vraiment arriver à se dire leur sentiment. Tout à fait entre nous Elizabeth est beaucoup moins casse pied que Scarlett loin s'en faut...