http://www.images.hachette-livre.fr/media/imgArticle/LGFLIVREDEPOCHE/2010/9782253133773-G.jpg

New York. Épidémie de SARM – staphylocoque aureus résistant à la méthicilline – dans trois cliniques spécialisées appartenant au Dr Angela Dawson. Soutenue par des investisseurs privés, ce médecin atypique et novateur a créé sa propre startup, « Angels Healthcare », bientôt cotée en Bourse. Une ascension fulgurante menacée par la redoutable bactérie. Intrigués par la flambée de décès postopératoires dans les cliniques « Angels Healthcare », Jack Stapleton et Laurie Montgomery, le couple de médecins légistes et enquêteurs d’Erreur fatale, vont ouvrir sans le savoir la boîte de Pandore d’un complot financier qui menace leur carrière, mais aussi leur vie… Médecine, business, argent sale… un thriller médical effrayant et passionnant de bout en bout, par le maître du genre.

 

Il y avait bien longtemps que je ne m’étais pas plongée dans un roman de Robin Cook. C’est maintenant chose faite grâce www.livraddict.com et www.lelivredepoche.com.

 

Une bonne partie du roman situe les personnages et démontre le rôle qu’ils vont jouer par la suite : et il y en a beaucoup. J’avoue avoir été un peu perdue dans cette pléthore mais une fois le tri fait, on s’aperçoit que certains reviennent plus souvent que d’autres ainsi la lecture en fait facilitée.

 

Quant aux deux héros, ils sont très vite plongés au cœur du problème. Jack, dont les ligaments d’un de ses genoux a lâché va se faire opérer dans une des cliniques où semble frapper une épidémie aussi foudroyante qu’inexpliquée. En bonne tête de mule qu’il est (c’est pas moi qui le dit, c’est sa femme), celui-ci refuse d’annuler l’opération.

 

Il ne reste plus qu’à Laurie de trouver le fin mot de cette histoire à la fois pour sauver la vie de son époux mais également d’un point de vue scientifique : de quelle manière se propage-t-elle ? pourquoi les mesures prises sont-elles sans effet ? Bien évidemment son enquête va gêner…..

 

En conclusion : après un début assez lent, le rythme du récit s’accélère et le lecteur doit aller au bout. En revanche j’ai trouvé que la fin était un peu baclée. Elle est arrivée beaucoup trop vite à mon gout. L’action retombe d’un coup sans que le lecteur voit venir la chose. Mais j’ai passé un excellent moment et je suis bien contente de ne pas avoir à subir une intervention chirurgicale dans l’immédiat……