L'enquête criminelle porte sur le meurtre d'une jeune prostituée par une bande de sans-papiers. Mais elle est surtout prétexte au développement de la relation passionnelle et conflictuelle qui se poursuit entre Anna Travis et son supérieur hiérarchique, l'inspecteur chef Langton. Ce dernier, grièvement blessé lors d'une agression à la machette, veut la peau du type qui l'a mis dans cet état, Camorra, homme de main d'Orso, un Noir riche, éduqué, qui contrôle un puissant réseau faisant dans les faux papiers et le trafic de clandestins servant de mules. Travis continue de soutenir et de soigner son amant/patron, même quand il la traite comme un chien et jusqu'au moment où elle le soupçonne d'avoir fait justice lui-même : Camorra meurt, empoisonné, dans d'étranges circonstances. Et elle a peur, car elle ne peut rien prouver et Langton sait qu'elle sait...

 

Tout d'abord un grand merci à Livraddict et les Editions JC Lattes.

 

Deux histoires se déroulent en parallèle a début du roman : la relation entre Anna Travis et James Langton et l’enquete sur le meurtre d’une jeune prostituée.

Bien vite ces deux histoires vont s’enchevêtrer. Langton est victime d’une agression d’une violence inouie, laquelle va le laisser sur le carreau pendant un moment. Grace à son caractère de cochon, Anna est très éprouvée à tel point que leur relation en prend un coup dans l’aile.

Ce qui ne les empeche pas de mener une enquete car au fur et à mesure du récit, il apparaît que le meurtre de la jeune prostituée est l’arbre qui cache la foret. Elle s’avère beaucoup plus complexe que prévu.

L’enquête piétine et le récit a tendance à s’encrouter un peu. L’auteur alterne les périodes d’action et des passages un peu plus longuets. Une façon peut être de distiller les informations au compte goutte pour maintenir le lecteur dans les starting block.

Autant j’ai beaucoup apprécie le personnage d’Anna autant le personnage de Langton me débecte. Il est odieux, a mauvais caractère, soupe au lait. Certes l’agression qu’il a subies lui donne des excuses mais ne justifie pas complètement son comportement. Plusieurs fois j’ai eu envie d lui coller une ou deux baffes bien senties pour le faire taire.

C’est le premier roman de cette auteure que je lis et j’ai beaucoup aimé son style. Je pense que je lirais à l’avenir ces autres romans pour retrouver ces deux personnages car, à mon sens, on les retrouvera dans un prochain roman.