dresden

 

Harry Dresden est le meilleur. Techniquement, c'est même le seul dans sa "catégorie" : c'est un magicien, un vrai. Aussi, lorsque la police de Chicago se trouve devant un cas qui dépasse ses compétences, c'est vers lui qu'elle se tourne. Car notre monde de tous les jours regorge en fait de choses étranges et magiques - dont la plupart ne s'entendent pas très bien avec les humains. C'est là qu'Harry entre en scène...

Dans ce premier opus, on se rend compte qu’Harry rencontre des choses étranges voire très étranges.

 

Le commun  des mortels s’enfuiraient en voyant des machins bizarres (oui messieurs dames les démons vous êtes des machins bizarres et si vous en doutez regardez-vous dans un miroir). Eh bien Harry non ! Bon d’accord ce n’est pas l’envie qui lui en manque.

 

Lorsque Karrin Murphy l’appelle pour une nouvelle affaire, il ne pensait pas qu’elle l’emmènerait aussi loin : sa vie est en danger mais malgré tout il ira au bout.

 

Certaines scènes sont très humoristiques et valent le détour. Je n’en dirais pas plus afin de maintenir la surprise. Ce premier tome pose les personnages ainsi que le contexte général dans lequel les histoires se déroulent ainsi que l’univers d’Harry.

 

Dans les prochains tomes, j’espère savoir comment la relation entre Murphy et Harry va évoluer.

 

Je ne résiste pas à vous citer une phrase qui m’a bien éclaté : « peut être que des démons sortiront de mon cul ? »

 

On a beau être magicien, on n’en est pas moins poète dans l’âme.

 

Alors tentant ?