Au-delà

Au delà raconte l'histoire de trois personnages touchés par la mort chacun à sa façon. George est un ouvrier américain capable de communiquer avec les morts. A l'autre bout du monde, Marie, une journaliste française, voit sa vie bouleversée après avoir frôlé la mort. Et lorsque Marcus, collégien à Londres, perd la personne la plus proche de lui, il a désespérément besoin de réponses. En quête de la vérité, leurs chemins vont se croiser… Ce qu'ils croient ou veulent percevoir de l'au-delà changera leur vie à jamais.

Comment mieux inaugurer cette nouvelle rubrique qu'avec le dernier film du grand Clint. Oui il m'arrive de sortir le nez de mes livres pour aller au ciné. Les critiques n'étaient guère enthousiastes mais moi "les critiques je les proute" ; ce n'est pas la première fois que je vais voir un film dont les critiques frolaient les paquerettes et je me suis toujours régalée.

Je vais vous dire Clint ne m'a pas déçue. C'est un sujet difficile à aborder mais il l'a fait avec douceur, justesse et retenue. Matt Damon joue un médium qui ne veut plus exercer. Il est touchant, attendrissant on a vraiment envie de l'aider à avoir une vie normale.

Cécile de France est fraiche et joue "une revenante" déterminée à comprendre ce qui lui est arrivée.

Le petit garçon, Marcus est à la fois émouvant et drole.

Quant au sujet, il peut faire peur. Mais un jour quelqu'un a dit : ce qui fait peur est ce qu'on ne comprend pas. La question de l'au delà fait peur. Ceux qui sont morts ne peuvent pas nous dire ce qu'il se passe après et ceux qui ont vécu une expérience de mort imminente sont pris pour des illuminés. Alors oui on ne les comprend pas et ça nous fait peur.

Mais ce film parle aussi de la douleur de ceux qui restent. Quand la mort frappe un de nos proches, elle envoie rarement un bristol pour annoncer sa venue alors on croit qu'on a tout notre temps et qu'on aura bien le temps de dire à ceux qu'on aime tout ce qu'on voudrait leur dire. Quand la mort nous les enlève, on ne peut plus leur dire. La douleur est tellement forte que l'on ferait n'importe quoi pour leur dire un dernier mot.

Je ne peux donner qu'un conseil : aller voir ce film et faites vous votre propre opinion. Mais, pour moi, Clint sera toujours le Grand Clint.