mortel_secret

Il a fallu que Teresa Farr, dite Teri, rassemble tout son courage pour retourner dans sa ville natale, Point Pleasant, Virginie-Occidentale. Huit ans plus tôt, elle a assisté au meurtre sauvage de son père et de sa belle-mère. Ce n'est que de justesse qu'elle est parvenue à s'échapper avec sa demi-soeur Céleste, alors âgée de huit ans.
En dépit des confessions du tueur en série Roscoe Lee Byrnes, les gens ont toujours soupçonné Teri d'être la véritable coupable. De plus, devant le mutisme de Céleste, ces soupçons ne se sont jamais vraiment dissipés...
À présent, Céleste commence à se souvenir. À présent, Byrnes revient sur ses confessions et nie avoir commis les meurtres. À présent, un mystérieux inconnu, qui se veut le représentant d'une terrible "justice", tente de compromettre Teri. Cette dernière, qui lutte désespérément pour découvrir la vérité, s'aperçoit que tous ceux qu'elle aime ont des secrets. Et qu'ils sont prêts à tuer pour les garder enterrés...

 

La première scène du roman nous présente Thérésa qui découvre son père et sa belle mère morts dans d’atroces souffrances, la fille de sa belle mère gravement blessée.

 

Huit ans plus tard, Thérésa revient dans la ville qui l’a vue grandir et qui a été le théâtre de ce drame.

 

Elle ne sait pas qu’elle va raviver des souvenirs que beaucoup de gens pensaient enfouis tout jamais et que les personnes que l’on croit bien connaitre, ont une part d’ombre qui prend le pas sur votre personnalité.

 

J’ai eu des soupçons vis –à-vis de beaucoup de personnages et pourtant je n’ai découvert l’identité de l’assassin qu’une fois que l’auteur a bien voulu nous la révéler.

 

Le fil conducteur du roman n’est pourtant pas nouveau mais il n’empeche que le lecteur se laisse prendre au jeu. Tous les personnages ont plus ou moins quelque chose à cacher et à se reprocher sauf peut être les chevaux que Thérésa a dans son écurie et qui lui procurent une certaine sérénité dans sa vie et son neveu Daniel qui est un adorable bambin.

 

Le roman se lit d’une traite : le temps suspend son vol durant la lecture et vous ne reprendrez le cours de votre vie qu’après la lecture du mot " fin ".