seguy

Au XVIIIe siècle, Anne Théroigne dite Théroigne de Méricourt, fuit la Belgique et fait l'apprentissage de l'amour et de la liberté. En 1789, elle part pour la France pour participer à la Révolution et rejoint le camp des républicains. Victime de la Révolution comme ses amis Girondins, elle sombre dans la folie.

Je m'attendais à une fresque épique, de la passion, de l'aventure et bien j'ai été déçue. Le récit aurait pu être intéressant : l'enfance d'Anne, la va et vient entre l'orphelinat, le domicile de sa tante, celui de son père.

Je trouve qu'il manquait un petit quelque chose pour que je m'attache à l'héroïne. J'avais l'impression qu'elle subissait sa vie plutot que de la vivre. Elle s'est trouvée embarquée dans la Révolution voyant là un moyen de vivre sa vie pleinement mais cela la conduira à la folie.

Pour une fois, ce sera un court billet car je ne sais vraiment pas quoi dire de plus.

Si d'autres personnes l'ont lu je srais ravie d'échanger avec eux.

A bientot.