a pas comptés

 

À pas comptés « Je m'appelle Thelonious Avogaddro, Thel pour les intimes. Je m'apprêtais à quitter la police de New York pour ouvrir un cabinet de détective privé quand arriva cette invraisemblable affaire qui nous emmena de Manhattan à Djibouti en passant par Copenhague. Une enquête glauque, qui allait marquer mon âme au fer rouge. » Un trafic insoupçonnable, des marines détruits par la guerre en Irak et manipulés de façon indigne, la fille du leader de l'extrême droite danoise assassinée alors qu'elle enquêtait sur un vol de prothèses destinées à un camp humanitaire. Ce cher Thel n'aura pas le loisir de résoudre ses drames personnels. Heureusement qu'il a le jazz !

A Djibouti, un médecin écrit une lettre à ses supérieurs à propos de ses doutes. A Copenhague, une jeune femme se fait abattre d'une balle dans la tête à bout portant. A nex York, un ancien militaire est retrouvé mort à la sortie d'une boite gay.

Quel est le point commun entre ces trois affaires ? Car ce point commun existe à n'en point douter. Il va falloir dénouer l'écheveau et ce lourd travail va être confié à Thelonius à quelques jours de sa retraite. En menant de front, son nouveau travail (il va devenir détective privé), il essaie de soigner ses blessures physiques et psychiques, aidé en cela par sa future voisine de palier.

Quelques notes de Cochrane plus tard, Thel mettra au jour un vaste complot.

Je ne connaissais pas du tout cet auteur et pour cela je dois remercier ma copine Dorsi qui m'a prêté ce livre. J'ai passé un excellent moment, je n'ai pas vu le temps passer jusqu'à la dernière page et franchement c'est ce que je demande à un bon roman à suspense.

Alors si vous non plus vous ne connaissez pas Chris Costantini, foncez.