the hunter

 

Le corps d'une fillette de sept ans est retrouvé. Elle a été sauvagement assassinée et enterrée dans les sous-bois près de Fort Knox au Kentucky. Les sévices sont au comble de l'horreur : torturée, violée, brûlée sur certaines parties de son corps. Aaron Wilson, chargé de l'enquête, craint que ce crime soit les prémices d'une longue série. Récemment divorcé et père d'une petite fille du même âge, il va mener une traque de ce tueur sanguinaire dans une chasse à l'homme éprouvante sans se douter que la prochaine victime s'appelle Sydney.
Sa chair, son sang, sa fille. Il devra assister au procès où la vérité des faits macabres sera dévoilée. Et vous, êtes-vous prêt à l'entendre ?

Pour ce rendez vous d'aout, Cecibon et moi même avons choisi une auteur avec du potentiel. J'ai lu ce roman en une demi journée. Certes il n'est pas épais mais l'horreur dans toute sa puissance a fait que je ne pouvais m'empêcher de tourner les pages.

La description de ce que le tueur faisait subir à ses enfants était tout simplement insoutenable mais en même temps l'histoire est tellement addidictive. N'allez pas croire que je suis sans coeur et que j'adorais lire ce que je lisais, non j'avais froid dans le dos ; je me suis mise à la place des parents, désespérés dans un premier temps par la disparition de leurs enfants puis effondrés par la découverte de leurs corps. Qu'est-ce qui peut arriver de pire ?

Aaron en fait malheureusement les frais, en plus de la douleur il va deboir vivre avec une certaine culpabilité bien qu'à mon sens elle ne soit pas fondée.

Le style est fluide, les descriptions sont précises voire chirugicales. En peu de pages, toute l'intensité et le suspense d'un grand roman sont présents.

Pas encore convaincus ? Filez lire l'avis de ma copine préférée.

Et n'oubliez pas notre prochain rendez-vous à 15H.

Bref, pour ma première rencontre livresque avec Christelle Mercier, je suis ravie.