balancé dans les cordes


Tony est un jeune boxeur ; garçon sans histoires, il consacre sa vie au sport, prépare son premier combat pro et se tient à l'écart des trafics qui rythment la vie de sa cité. Mais il doit composer avec une mère à problèmes, qui se laisse entretenir par des voyous. Tout dérape lorsque l'un d'entre eux la bat et l'envoie à l'hôpital. Tony décide de faire appel à Miguel, le caïd de la ville, pour étancher sa soif de vengeance. Mais dans ce milieu, rien n'est jamais gratuit. La faveur demandée a un prix, celui du sang. Tony, qui doit payer sa dette, entame alors une longue descente aux enfers...

Un grand merci aux Editions J’ai Lu qui m’ont encore une fois permis de découvrir un jeune auteur plein de talent.

Ce livre est très fort, percutant. Maintenez votre garde et plongez dans l’histoire de Tony.

Tony est un gamin parachuté dans une cité suite au renvoi de sa mère. Il vit seul avec elle et la vie n’est pas facile. Afin de gagner en confiance, le gamin est envoyé dans une salle pour apprendre la boxe. C’est ce qui va le sauver.

Jusqu’au jour où sa mère se fait envoyer par un voyou à l’hôpital. C’est à ce moment que Tony va faire un choix qui va conditionner le reste de sa vie.

Ce livre offre une plongée dans la banlieue d’aujourd’hui : le vocabulaire (j’avoue avoir été franchement car il y a des mots dont je ne connais pas du tout la signification ce qui est un peu gênant), les trafics divers et variés et leur organisation. Si vous contactez une personne qui a des relations, d’une dette d’honneur on passe à une dette tout court.

Le sport et la boxe en particulier offre confiance en soi pour un gamin malingre mais également une issue qui n’est pas une voie de garage pour peu que l’on s’accroche et que l’on ait pas peur de l’échec.

Tony essaie vraiment de tout faire pour préserver sa mère, qui n’est pas peut être pas toujours à la hauteur mais c’est elle qui lui a donné la vie et il y a des valeurs qui se respectent.

Balancé dans les cordes est un roman coup de poing jusqu’à la dernière page qui m’a assommée.
Pour ma part c’est une belle découverte et l’auteur est à suivre assurément.

Si vous voulez le rencontrer, Jérémie Guez sera présent au Salon du Livre de Paris qui aura lieu du 22 au 25 mars prochains.

De plus, ce roman est demi-finaliste pour le prix Polar SNCF, n'hésitez pas à voter pour lui, je pense qu'il le mérite.

jérémie guez