abecassis-surprise

Elle, c'est Brune. Lui, c'est Léonard.
Ils s'adorent, en toute amitié.
Enfin, Léonard l'adore, mais Brune n'y voit que de l'amitié.
Pour un animateur radio, il a du mal à se faire entendre.
Normal : niveau drague, c'est un prince charmant déguisé en Benny Hill.
Ses textos voilés lui feront-ils ouvrir les yeux ?

Elle c'est Prunelle, l'amie de Brune. Elle vient de rencontrer Simon, carrément odieux.
Par mail, la rencontre.
Il la provoque, elle l'envoie bouler.
Ça aurait dû en rester là.
Mais le net permet parfois l éclosion de bien étranges relations...

Eux, ce sont Nestor et Noé, les jumeaux de Brune.
Deux ados bourrés d'humour et de repartie.
... Sauf lorsqu'il s'agit d'évoquer Lefebvre, le terrible prof qui leur gâche la vie !

Et puis il y a cette envie d'évasion, durant laquelle Brune voudrait bien décompresser. Vous avez dit « décompresser » ?

Un grand merci aux Editions Calmann Lévy et à Agnès Abécassis herself pour m'avoir offert un fantastique week end surprise.

Si vous ne savez pas qui c'est, la voici

agnès

J'avoue que j'adore cette photo, je la trouve très réussie et la jeune femme très belle.(bon j'arrête on a croire que je suis payée).

Week end surprise est la nouvelle comédie d'Agnès Abécassis. Depuis des années (pas des masses non plus, ce n'est Agecanonix non plus hein), l'auteur nous régale avec des histoires rafraichissantes et qui nous fait oublier notre quotidien grisâtre et plan-plan.

Brune est une maman solo qui élève sa douce progéniture qui se trouve être au nombre de deux et répondant aux doux noms de Néo et Nestor. Le quotidien n'est pas simple quand l'argent ne coule pas à flot et qu'il faut malgré tout garder le cap. Comme beaucoup de femmes dans sa situation, elle préfère tout donner à ses enfants quitte à s'oublier un peu elle-même.

Seulement à ce rythme, c'est le pétage de plomb assuré. Alors rien de tel qu'un petit week end organisé en deux temps trois mouvements et c'est parti pour la découverte.

J'ai trouvé l'héroïne très mature : attention je n'ai pas dit grabataire car elle sait s'amuser, rire, profiter des moments intenses avec ses enfants. Mais par rapport aux autres personnages des précédents romans, je lui ai trouvé un caractère plus posé.

Alors bien sur il lui arrive des catatrophes, elle commet des bourdes et s'en sort toujours avec de l'humour. J'ai beaucoup aimé le personnage de la grand-mère et leur histoire à la fois pittoresque et tendre. Les amis de Brune et ses jumeaux forment une petite tribu bien sympathique et nous démontrent que les liens du coeur sont aussi forts que les liens du sang.

et puis les romans d'Agnès ne seraient pas les romans d'Agnès sans des réparties et des scènes d'une cocasserie sans nom : le renversage de la tasse de thé sera un grand moment et je ne verrais plus jamais mon mug de la même manière (hu hu), le blaze du chat (vous comprendrez en lisant). Je vais vous livrer une citation qui m'a fait glousser telle une dinde sous extasy :

"ton âme est belle. Et il faudrait vraiment être con pour résumer la couleur d'une âme à la taille d'une culotte de cheval". Au delà de la drôlerie, je trouve que cette phrase ne peut être prononcée que par votre meilleure amie avec tout le sérieux du monde pour vous faire sourire quand vous avez le moral dans les crocks.

Sans oublier Londres : aaaaaaaaaaaah j'ai envie d'y retourner et d'ailleurs j'y étais grâce à Brune, Néo et Nestor.

Week end surprise est drôle, frais et d'une tendresse infinie à l'image de son auteur. Je n'ai qu'un seul reproche c'est que ce soit trop court, j'aurais voulu prolonger le moment passé avec cette joyeuse bande de fous.

Allez je vous laisse avec mon amour de jeunesse (j'étais amoureuse du chanteur quand j'étais gosse) :