déshabille moi

«Voyez-y un acharnement du sort ou une étrange coïncidence, peu importe ! C'est ainsi, j'ai été amenée à côtoyer nombre de partenaires, leur offrant chaque fois les souvenirs érotiques et les fantasmes les plus fous de mes précédentes maîtresses.

Peu à peu, j'ai conféré aux femmes que j'accompagnais une aura sexuelle presque magique, unique et captivante, comme si toutes mes expériences confondues n'avaient qu'un seul but : atteindre le nirvana.

Qui suis-je ? Une simple culotte, ordinaire en apparence, mais en apparence seulement »

C’est grâce aux Editions J’ai Lu que j’ai pu découvrir ce roman au titre évocateur.

Le narrateur est une narratrice : en l’occurrence, ce n’est pas une jeune femme mais sa petite culotte.

Là où l’histoire aurait pu prendre une tournure drôle et rafraichissante (après tout ce n’est pas tous les jours qu’une petite culotte nous raconte son quotidien), j’ai eu affaire à une succession de frasques sexuelles sans aucune saveur si je puis dire.

Le vocabulaire employé est assez cru. Alors l’histoire de cette culotte est incroyable et il aurait pu être intéressant d’adhérer au concept mais l’histoire de la propriétaire de cet objet est à mon sens bien en retrait par rapport aux élucubrations qui nous sont contées.

Je suis loin d’être prude cependant je n’ai pas vraiment adhéré à ce livre. Je dois avouer que le style m’a rebuté alors que l’idée de départ me plaisait bien.

Si d’autres personnes l’ont lu, j’aimerais bien avoir leur ressenti.