vie à coté

Rebecca est laide. Extrêmement laide. Elle vit, avec prudence et en silence, dans une magnifique maison au bord d'un fleuve, aux côtés d'un père, médecin trop absent, et d'une mère qui "a pris le deuil à sa naissance". Rebecca se tient elle aussi hors du monde, enfermée pour ne pas être blessée, élevée par la sainte et tragique servante Maddalena qui la protège. C'est sans compter sur l'impétueuse tante Erminia, qui décide de l'initier au piano, et qui cache pourtant des sentiments moins nobles.
Mais Rebecca est douée et va concentrer sa vie entière dans ses mains, parfaites. La rencontre avec la Signora De Lellis, musicienne réputée et détentrice d'un secret de famille, le confirme : une autre vie est possible, un autre langage, une vie à côté. Avec la légèreté et la férocité d'une fable, La vie à côté brosse le portrait d'une famille corrompue par le mensonge et les tabous. Mariapia Veladiano comble le silence et les bruits étouffés en donnant voix à la différence.

Premier livre de la sélection d’Entrée Livre pour les coups de cœur de la rentrée littéraire.
Rebecca est laide. Elle vit recluse chez ses parents à l’abri des regards.

Rebecca ne verra son existence commencer que le jour où sa tante lui découvrira un don : le piano.
Ce don va l’aider à s’épanouir, à se créer une autre vie que celle qu’elle a. Elle va également rencontrer des gens qui lui ouvriront des horizons insoupçonnés.

J’ai beaucoup aimé le style simple et délicat de l’auteur et on ne peut que s’attacher au personnage de cette petite fille à part dans ce monde d’adulte. Le regard des autres sur le physique de Rebecca est omniprésent mais il est très difficile de savoir en quoi elle est laide ? Quels sont les détails physiques qui font que Rebecca ne rentrent pas dans les codes communs. Personne ne le sait vraiment.

Comme dit le proverbe, faut-il vraiment vivre caché pour vivre heureux ? Vous trouverez peut être un début de réponse dans ce livre.

Pour moi ce roman est un véritable coup de cœur et une très belle découverte.