point_zero

1938. Italie. Dans les rues de Palerme, un jeune fuyard tente d’échapper à la police secrète de Mussolini. Dans sa main, une mallette dont le contenu semble exciter bien des convoitises.

1944. États-Unis. Sur une route poussiéreuse du Middle West, trois hommes d’exception jettent les bases d’un projet qui pourrait bien changer l’issue de la guerre. De nos jours. Caleb McKay, un ex-SAS reconverti dans les missions de sauvetage à risque maximal, est recruté par un milliardaire excentrique pour rejoindre un point bien précis du littoral Antarctique où, quelques jours auparavant, un satellite espion a fait une incroyable découverte.

Très loin de là, au fin fond de la Russie, un vieil homme interrompt prématurément sa partie de chasse pour se mettre lui aussi en route...

Du tréfonds du sous-sol africain aux pentes de l’Etna en passant par les côtes désolées du continent austral s’enclenche une course contre la montre à la recherche d’un des secrets les mieux gardés de l’Histoire.

AVERTISSEMENT : si vous commencez ce livre, assurez vous de n’avoir rien prévu d’autre. Il s’agit d’un beau bébé de 878 pages et il se passe beaucoup de choses tout au long du récit.

L’histoire se passe en 2018 à la fois proche et loin de nous. Un milliardaire, à la tête d’un grand groupe, recrute une équipe très spéciale pour se mettre en quête de ce qui semble être le plus grand secret de la Seconde Guerre Mondiale.

Tout comme les membres de ce groupe, on se demande quel peut bien être ce secret mais on s’aperçoit relativement vite que c’est suffisamment énorme pour que les grandes Nations soient sur les dents.

L’auteur a décrit avec une précision quasi chirurgicale l’ensemble des scènes d’actions comme un film déroulé plan par plan.

Ce roman serait absolument impresionnant s’il était porté à l’écran.

A lire, certains passages sont très longs à tel point que le lecteur pourrait décrocher mais personnellement, les personnages sont tellement attachants que j’ai croché jusqu’à la fin.

Une chose est sure : tous n’hésitent pas à mouiller leur chemise quand ce n’est pas le reste. Toute cette aventure va les faire aller au bout de leurs limites et découvrir beaucoup de choses sur eux-mêmes. Ce ne sont pas des super héros qui font tout exploser (bon si un peu quand même) mais ce sont aussi des hommes et des femmes avec leurs faiblesses et c’est ce qui leur donne ce côté touchant.

Le personnage de One-Shot m’a fait mourir de rire grâce à ses répliques et ça détdnait l’atmosphère après quelques scènes très intenses.

Si vous aimez les bons romans mêlant intrigue et aventures, un peu à la Clive Cussler, tentez l’aventure Point Zéro et ne soyez pas rebuté par l’épaisseur, ce serait dommage de passer à côté d’une telle histoire.

Je laisse le mot de la fin à l’auteur qui saura finir de vous convaincre.