Prix du pêché

Par une nuit glaciale de janvier, Maggie Bei, de la police de Duluth, appelle le lieutenant Jonathan Stride pour lui demander de l'aide. Elle vient de retrouver chez elle le corps sans vie de son mari. Le fait que son arme ait servi au meurtre désigne Maggie comme le principal suspect.

Si Stride ne doute pas un instant de l'innocence de son amie et partenaire, il sent néanmoins que la jeune femme lui cache quelque chose. Et le silence dans lequel elle s'enferre ne plaide pas en sa faveur. Au fil d'une enquête tortueuse menée aux côtés de sa compagne Serena Dial, Stride découvre un réseau de violence sexuelle que quelqu'un semble bien déterminé à protéger…

Stride est très inquiet pour sa collègue Maggie car tout semble l'accuser du meurtre de son mari. Etant trop impliqué, il se retire de l'enquête pour s'intéresser à une autre. Au fil de ces investigations, il semblerait que les deux enquêtes aient des points communs.

Voici donc un roman qui se lit d'une traite et tous les personnages en prennent pour leur grade. Stride qui va apprendre des choses sur son entourage qu'il aurait surement préférer ignorer, Serena qui va affronter son passé, Maggie qui a des secrets à cacher.

On peut dire que l'auteur ne les a pas épargnés. Et puis l'enquête montre qu'il ne faut pas se fier aux apparences : tout le monde ment (comme dirait le Docteur Gregory House).

Les fausses pistes se multiplient, les rebondissements également. Et alors que dire du final en cascade..... Absolument fou, je n'ai rien vu venir. On croit que c'est fini et non il y a encore de nombreuses révélations comme avec des poupées russes.

On prend plaisir à suivre les personnages et leur évolution. Brian Freeman est décidément un auteur à suivre.