les éveilleurs 2

Je n’ai pas remercié mon père, je n’ai pas souhaité bon anniversaire à mon frère. Je n’ai pas remercié je n’ai pas souhaité mon père mon frère mon père mon frère frère frère...

Trois jours qu’elle errait dans le dédale qui reliait le château de Salicande aux grottes dissimulées dans la montagne. Trois jours qu’elle essayait de retrouver son chemin, tailladée par l’angoisse et l’urgence, passant de grotte en grotte, de couloir en couloir, tournant en rond, se récitant cette phrase tant de fois qu’elle perdit le sens des mots.

Trois jours que Claris avait disparu.

J'ai lu le premier tome, Salicande, il y a quelques temps et mon sentiment était un peu mitigé. Mais ma copine Delphine m'avait dit, continue cette série et tu verras tu aimeras.

J'ai donc suivi son conseil. J'ai mis un peu de temps à me remettre dans le contexte et de savoir qui était qui et qui avait fait quoi.

Une fois que j'ai tout remis en place dans ma tête (oui ok ça m'a pris un certain temps vu le bazar qu'il y règne). Tous les personnages sont dispersés aux quatre coins de leur monde et voire même pour certains d'entre eux, dans des lieux qui ne se situent pas sur une carte.

J'ai appris à les connaitre de nouveau et peut être mieux que la première fois : j'ai ri et j'ai pleuré car certaines scènes sont particulièrement émouvantes.

En arrivant à la fin, je me suis dit : Delphine avait raison j'ai fini par apprécier cette série et j'ai très envie maintenant de connaitre la suite des aventures de Claris, Jad et de tous les autres.