thilliez-pandemia

Comme tous les matins, Amandine a quitté sa prison de verre stérile pour les locaux de l'Institut Pasteur. En tant que scientifique à la Cellule d'intervention d'urgence de l'Institut, elle est sommée, en duo avec son collègue Johan, de se rendre à la réserve ornithologique de Marquenterre pour faire des prélèvements sur trois cadavres de cygnes. Un sac avec des ossements est trouvé dans l'étang.

L'actualité nous l'a démontré à plusieurs reprises, l'ennemi peut prendre des visages et des formes différentes.

Dans Pandemia, l'ennemi n'est pas visible. Imaginez un virus inconnu qui se propage à vitesse grand V laissant les scientifiques et les autorités sanitaires complètement démunis. Cependant, l'horloge tourne et si rien n'est fait, une vague de souffrance se répandra telle un tsunami partout.

L'équipe de Sharko et Lucie est bientot dans la course et il semblerait que leur dernière affaire se rappelle à leurs bons souvenirs.

Bien plus que dans ses autres romans, Franck Thilliez est allé très loin dans ses recherches. La précision et la richesse des informations scientifiques en font un roman d'un réalisme saisissant. Oui car tout ce qui est raconté dans ce livre pourrait arriver chez nous, demain, dans un mois, dans un an.

Evidemment Franck Thilliez maltraite ses personnages et ils morflent. On pourrait penser qu'ils en ont déjà vécu plus que leur part.

Après avoir lu ce livre, serez-vous encore capable de prendre les transports en commun, de vous décaler de quelqu'un qui tousse ou qui éternue à côté de vous ?

Pandemia est énorme en recherches, en émotions et en frissons. A chaque fois que je lis un de ses livres, je me demande jusqu'où il ira ? Pour le prochain, j'en frissonne déjà.