pardonnable impardonnable

Un après-midi d'été, Milo, douze ans, fonce à vélo sur une route de campagne. L'ivresse de la descente, un virage, et c'est la chute.
Tandis que l'enfant se bat pour sa vie, c'est toute sa famille qui vole en éclats. Milo était censé réviser ses cours d'histoire. Que faisait-il sur cette route ? Chacun cherche le coupable, mais personne n'est innocent.

Dans ce ballet des aveux où défilent ses parents, Céleste et Lino, son indéchiffrable grand-mère Jeanne et sa jeune tante Marguerite, se dessinent peu à peu les mensonges, les rapports de force et les petits arrangements qui cimentent cette famille. L'amour que tous portent à Milo suffira-t-il à endiguer la déflagration ?


Alors que cet après midi là, tout devait très bien se passer. L’impensable est arrivé. Milo a un accident de vélo alors qu’il était censé réviser avec sa tante.
La gravité de son état pousse ses parents, sa grand mère et sa tante à son chevet. Entre l’inquiétude et les prières pour que l’enfant revienne parmi les siens se creusent la colère, la tristesse, la culpabilité.


Certains seront très prompts à accabler ceux qu’ils croient responsables de l’accident mais le coupable est-il vraiment celui que l’on croit ? Chacun n’a-t-il pas sa part de responsabilité ?
Le récit est fait à quatre voix : Céleste la mère, Lino le père, Jeanne la grand-mère et Marguerite la tante de Milo.
Au fur et à mesure du récit, au-delà de l’inquiétude c’est la rancœur qui ressort comme si l’accident avait été un catalyseur pour remettre les choses à plat.
Une chose est sure plus rien ne sera jamais comme avant.


L’écriture de Valérie Tong Cuong est très belle et douce. Même si certains personnages peuvent paraître antipathiques, chacun a au fond de lui ce petit quelque chose qui fait qu’on ne peut pas les détester complètement. Les émotions passent à travers les mots et on veut que tout se termine bien.

ous l’aurez compris c’est une histoire de pardon et de renouveau mais ce sera à vous de dire si les personnages sont pardonnables ou impardonnables.