apophian

Suite aux révélations faites par la Sorcière Trisha, Éthan se retrouve perdu et assailli de doutes. Lui qui a tant cherché à connaître ses origines et la vérité concernant ses parents, regrette à présent d’avoir entamé cette quête.
Ses amis arriveront-ils à l’aider à s’accepter ? Malheureusement le temps presse, car les scellés qui retiennent le Démon vont bientôt céder. Les Gardiens devront alors être réunis pour vaincre Apophian et sauver les Deux Terres ou périr en condamnant tous les peuples.
Mais reste une énigme épineuse : qui est le faux Gardien.
Éthan doit rapidement retrouver Irina pour qu’elle lui indique où se trouve la stèle des dieux. Selon Trisha, cet artefact peut assister le jeune Ythérien à découvrir sa source, et, par la même occasion, à identifier l’imposteur.

Pendant ce temps, à l’autre bout des Terres d’Antyras, Irina et les survivants d’Antalia ont trouvé refuge à Karagandha, la cité des Rockshriim. Mais l’entente avec le roi Rodrack ne s’avère pas évidente, tout oppose les deux dirigeants.

À qui appartient cette voix qui torture sans cesse le pauvre Malak, anéanti par la mort de sa bien-aimée, en lui susurrant des mots utopiques et en lui promettant de ramener à la vie la douce Prisca.

L’heure approche et, dans chaque camp, les forces se regroupent en vue de l’affrontement final, dont le dénouement n’est nullement écrit dans … La prophétie des éléments.

Dernier volet de la trilogie de la prophétie des Eléments, Apophian est le plus intense des trois. C'est le moment où le lecteur va enfin tout savoir : qui est réellement Ethan ? Malak va-t-il retrouver le droit chemin ? qui est l'imposteur et quel but poursuit-il ?

Ethan et ses amis vont devoir encore affronter de nombreux dangers avant la bataille finale. James Tollum a un style très visuel. Lorsque l'on lit les scènes de ciombat, on va vraiment l'impression d'y être.

Entre le premier épisode et celui-ci, on voit que les personnages ont beaucoup changé notamment Irina, la Mère suprême, absolument détestable au début. Les personnages font la force de cette trilogie.

On a beaucoup de peine à les quitter. Peut être qu'un jour on les retrouvera et ce sera avec plaisir. Quoi qu'il en soit, pour ma part, je continuerais à suivre l'auteur car j'aime beaucoup son univers.

Je tiens d'ailleurs à le remercier pour son petit mot très gentil en début de roman.