beignets d'oscar

Chaque matin Lucio déguste un beignet d'Oscar, sobn beau-père assis à une table devant la boutique, partageant quelques miettes avec un moineau extarverti. un instant privilégié, une madeleine de Proust qu'il garde secrète. Il ne faudrait pas que Paola, sa femme, apprenne ses écarts gourmands. Quoique maintenant, ça n'ait plus grande importance. Elle a découvert son aventure avec Mme Moroni. Une incartade qui lui vaut d'être mis à la porte.

Et comme les ennuis, c'est bien connu, débarquent toujours par paire, il fait la rencontre de l'ami Fritz. Lucio aurait préféré ne jamais croisé sa route. Pourtant, avec lui, il va passer les cent jours les plus heureux de sa vie. de ceux que l'on veut laisser derrière soi comme des souvenirs que nos proches chériront toujours.

Cent jours qu'il se doit de rendre inoubliables.

Lucio mène une vie tranquille : une femme, deux enfants, un travail qui lui plait mais sans plus. Le jour où sa femme découvre son infidélité, sa vie va changer. Quelqu'un d'autre va lui tenir compagnie : l'ami Fritz, son cancer.

Le diagnostic tombe et il est sans appel. Lucio décide donc de consacrer le temps qui lui reste à être heureux avec les gens qu'il aime auprès de lui.

Son beau père s'avère un fidèle allié de même que ses deux meilleurs amis. Le décompte commence à 100 jours. Ce temps va lui être propice à une certaine introspection. C'est fou lorsqu'on prend conscience que la fin est proche, le nombre de choses que l'on voudrait changer, faire, dire en somme rattraper le temps. Mais voilà le temps poursuit son chemin.

Lucio ne veut pas partir sans se faire pardonner de Paola. Il va inventer toutes sortes de subterfuges. On suit Lucio dans sa course contre la montre et même si ce n'est pas un homme parfait on s'attache à lui et surtout on croise les doigts pour que Paola et lui se retrouvent.

Ce roman est tendre, émouvant et souvent drôle. Il transmet un message plein d'espoir : vivez votre vie à fond, profitez de votre famille et de vos amis autant que cela est possible.

Uns fois le livre refermé, on se sent apaisé comme après avoir bu une bonne tasse thé en bonne compagnie.

Un autre avis, filez chez Cecibondelire.