HAIG

Des tronçonneuses et de l'alcool.

Voilà ce que vend l'aventurier Haig, sur sa péniche la Marie-Barjo, à travers la jungle, dans le Cambodge tout juste libéré de la guerre, depuis le fleuve Mékong jusqu'au pied des mystérieux Monts Rouges.

Mais quel est cet être qui semble répandre la mort devant lui ? Qui est cette Espagnole trop sexy pour ce far-west des camps forestiers cambodgiens ? Pourquoi a-t-elle absolument voulu le suivre ?

Une fois de plus, les Editions Taurnada nous offre un roman qui sort des sentiers battus. Haig arpente le fleuve Mékong pour ravitailler en objet divers et variés les bars, maisons de joie, monastère et autres chantiers qui jalonnent les berges.

C’est dans une ambiance particulière qu’il s’apprête à appareiller. Des morts suspectes et nombreuses ont eu lieu sur le chemin de son périple et cette histoire le tracasse tout de même un peu sous ses apparences débonnaires.

L’auteur nous plante le décor dans ce pays, le Cambodge, que l’on connait que par les images que l’on voit dans les médias. Ici, on nous dépeint le quotidien des habitants des régions les plus reculées, bien loin des vues de cartes postales.

Les personnages de ce roman valent également le détour : Haig, Bang, Bozo mais également la Marie Barjo, la péniche sur laquelle il navigue, fidèle entre les fidèles.

Cette première aventure est menée tambour battant et les méchants ne sont pas toujours ceux que l’on croit. Le style est vif et on ne s’ennuie pas une seule seconde avec tout ce petit monde.

Une première aventure réussie qui augure, je l’espère, une suite haute en couleurs.