hellevator

Un voyage en ascenseur, avec arrêt à chaque étage. Mais lorsque les portes s’écartent, pas de couloir à perte de vue ! À la place, à chaque palier, un accès vers un mystérieux ailleurs… un peu comme si Doc Brown avait fusionné sa Delorean de Retour vers le futur avec la Machine à explorer le temps de H.G. Wells pour concevoir un « prototype d’ascenseur qui s’ouvre sur l’imaginaire » !
Au milieu de décors et de sons tantôt familiers tantôt inconnus, d'improbables rencontres avec des personnages d’époques diverses, lors de moments drôles ou graves, avec de la joie ou du blues, en monochrome ou multicolore, et forcément toujours liés à une portée musicale.

Une seule question demeure : où s’arrêtera-t-il, cet ascenseur d’enfer ?
Amateur de bonnes musiques et de rencontres hors du commun, faites comme le narrateur et sautez dans cet ascenseur.
Ce court roman est une parenthèse déjantée, musicale et un bon dans le temps et l'espace.
C'est un ovni, je n'en dirais donc pas plus pour ne pas gacher la surprise mais une chose est sure : vous ne verrez plus les ascenseurs de la même manière et leurs petites musiques vous sembleront bien ordinaires par rapport à celles de l'Hellevator.