le calice jusquà la lie

Les locaux de W3 ont été soufflés par une terrible explosion. Qui est responsable de ce massacre ? Ceux qui ont échappé à la mort vont très vite comprendre qu'ils ne sont pas sortis d'affaire. Sur les décombres encore fumants de l'immeuble, les drames se nouent et les destins s'entrelacent une dernière fois. La plus unie des familles peut-elle résister à tant d'horreur ?

 

 

Il est difficile de parler de ce troisième opus sans trop en dire. On retrouve les personnages une heure avant les évènements qui ont cloturé le Mal par le Mal puis après les évènements où tout un chacun essaie de se reconstruire.

L’heure est au bilan et pour que toutes ces horreurs cessent enfin, l’affrontement final entre tous les protagonistes doit avoir lieu avec tous les sacrifices que cela peut comprendre.

Une fois encore, Jérôme Camut et Nathalie Hug malmènent leurs personnages ainsi que les lecteurs. On ne peut pas rester insensible à ce qu’il se passe dans ces pages.

Certains passages sont particulièrement émouvants (j’avoue avoir beaucoup pleuré) d’autres sont saisissants de réalisme qu’ils vous en font frissonner.

La série W3 a réellement été un coup de foudre littéraire. Les personnages n’ont pas tardé à devenir tellement proches de nous qu’il est difficile de les quitter.

Après avoir appris que les Pendus pouvaient sourire, pris les armes pour combattre le mal par le mal, il n’en a pas fallu plus pour boire le calice jusqu’à la lie, même si pour cela, il faut dire adieu à ces hommes et ces femmes qui nous ont tenus compagnie pendant quelques temps.

Merci aux auteurs de nous avoir offert cette série puissante, émouvante et dérangeante par les sujets qu’elle aborde. Il fallait le faire, ils l’ont fait et bien fait.