Destinée

Au cours des derniers millénaires, Sergio en est venu à détester son travail. incarnant le Sort, il est en charge de l'attribution des heurs et malheurs qui frappent la plupart du genre humain, les 83% qui font toujours tout foirer. Ecœuré par l'interminable défilé de toxicomanes et de politiciens carriéristes qui lui incombent, il doit en plus subir l'insupportable bonne humeur de Destinée, responsable des Grands Hommes qu'elle guide avec une satisfaction béate vers la consécration d'un prix Nobel ou d'un titre de Meilleur Joueur du Super-Bowl. Pour aggraver les choses, il est brouillé avec la Mort à cause d'une querelle vieille de 500 ans, et ses meilleurs amis sont Paresse et Gourmandise. Et le pire de tout ? Il vient de tomber amoureux de sa voisine, Sara Griffen, une jeune mortelle dont le sort dépend de Destinée. Entamer une relation avec elle viole la règle n°1 et au moins une dizaine d'autres, déclenchant d'énormes répercussions cosmiques qui pourraient bien le priver de son immortalité... ou le conduire à un destin pire que la mort...

Difficile à croire que tout ce qui régit notre vie au quotidien, tel que la chance, la paresse et autre concept de ce type sont des entités qui nous côtoient tous les jours. Le sort, alias Sergio, s’ennuie ferme. Il a beau faire, les humains qui lui sont attribués arrivent toujours à déjouer ses plans.

C’est alors que lui tombe dessus un truc fou : il tombe amoureux. Cet évènement va le pousser à améliorer le sort de ses humains.

Seulement voilà aller contre les règles établies n’est pas sans conséquence et même si on est « le sort » on peut aussi se faire taper sur les doigts.

Sur un ton humoristique, l’auteur dépeint notre société qui recherche le bonheur dans les biens de consommation « je consomme donc je suis » et si en plus je prends des décisions foireuses c’est encore mieux.

On a beau dire que c’est la malchance ou un mauvais coup du sort, mais le fait est que l’homme est le premier acteur de sa vie et que c’est principalement lui qui fait ses propres choix et est maitre de son existence.

Un roman différent, drôle mais qui fait réfléchir à découvrir aux Editions Agullo.