belles filles

Pour une comédie familiale irrésistible, il vous faut:
Un père, despotique et égocentrique, Jacques.
Une mère, en rébellion après 40 ans de mariage, Martine.
Leurs fils. Matthieu, éternel adolescent mais bientôt papa de trois enfants. Nicolas, chef cuisinier le jour et castrateur tout le temps. Alexandre, rêveur mou du genou.
Et surtout… trois belles-filles délicieusement insupportables !
Stéphanie, mère poule angoissée. Laura, végétarienne angoissante. Jeanne, nouvelle pièce rapportée, féministe et déboussolée, dont l’arrivée va déstabiliser l’équilibre de la tribu.
Mettez tout le monde dans une grande maison en Bretagne. Ajoutez-y Antoinette, une grand-mère d’une sagesse (bien à elle) à faire pâlir le dalaï-lama, et un chien qui s’invite dans la famille et dont personne ne veut.
Mélangez, laissez mijoter… et savourez !

J'ai découvert Aurélie Valognes avec son premier roman Mémé dans les orties. J'avais beaucoup aimé son style. Nos adorables belles filles est dans la même lignée.

Au réveillon de Noel, toute la famille est invitée dans la demeure familiale de Jacques et Martine : leurs trois garçons et leurs compagnes ainsi que leurs deux petits fils Jules et Paul.

Chacun a des caractères bien différents et tous les ans il y a toujours quelqu'un qui gaffe et met le feu aux poudres, Jacques pour ne pas le nommer. Proche de la retraite, celui-ci se sent indispensable à son travail et néglige un peu sa famille. Martine sa femme en a ras le bol et décide de se rebeller. S'ensuit une année mouvementée pour tous. Ce n'est pas facile pour Jeanne la dernière belle fille arrivée dans la famille.

Aurélie Valognes nous raconte avec beaucoup d'humour les relations familiales. Il n'est pas toujours facile d'être une pièce rapportée mais ce n'est pas facile pour les beaux parents non plus car ils doivent composer avec chacun et éviter de faire des boulettes.

Une fois de plus le dialogue est important entre les générations mais aussi et surtout on n'est jamais plus fort que tous ensemble.

J'ai littéralement dévoré ce livre qui m'a fait l'effet d'une bouffée d'oxygène et qui m'a fait rire. Je lirais avec beaucoup de plaisir le procain roman de l'auteur car ces romans font beaucoup de bien.