Arkane 1

Arkane : une ville labyrinthique, bâtie selon la légende par sept maisons toutes-puissantes, et dont les luxueux niveaux supérieurs sont occupés par un pouvoir corrompu. Là, ont cours intrigues incessantes, empoisonnements, meurtres, magie noire et décadence. Après le massacre de son clan, Oziel, fille de la maison du Drac, s’enfuit des Hauts de la ville. Elle espère gagner les Fonds afin de rejoindre son frère condamné, et de lever une armée parmi les prisonniers du terrible bagne dans les profondeurs de la cité. Oziel rencontrera sur son chemin Renn, un apprenti-enchanteur de pierre, et Orik, guerrier venu d’une lointaine contrée…

Dans ce premier opus, Pierre Bordage nous plante le décor de sa nouvelle saga Fantasy. Et quel décor ma foi ! Une cité toute en méandres, niveaux et quartiers labyrinthiques.

Cette cité est régie par sept familles. Mais l’ordre est menacé lorsqu’une l’une de ces familles est assassinée. Oziel, seule, parvient à survivre. Commence alors une lutte constante pour survivre et rallier les étages inférieurs pour retrouver son frère, seul capable de mener le combat qui les attend.

Renn est un apprenti enchanteur de pierre et voit sa vie bouleversée lorsqu’il croise la route d’un guerrier venu prévenir les populations d’une menace imminente !

Durant plus de 400 pages, on assiste à des traquenards, des complots, des combats, des manipulations diverses et variées, bref tout un contexte favorable à de multiples rebondissements pour la suite. Il est aussi question d’une prophétie, mais on n’a pas beaucoup de détails, moi je vous dis, ça promet.

Les personnages sont très bien travaillés et on peut dire que l’auteur ne les épargne nullement.

J’ai beaucoup aimé le style de l’auteur que je n’avais pourtant jamais lu (oui je sais !), c’est un conteur de haut vol capale de nous emmener dans des univers lointains.

Vivement la suite qui est normalement prévue pour fin 2017.