delzongle-recidive

Saint-Malo, hiver 2014. Du haut des remparts, sorti de prison, Erwan Kardec contemple la mer en savourant sa liberté. Il y a trente ans, il a tué sa femme à mains nues, devant leur fille, Hanah. Jamais il n’aurait été démasqué si la fillette n’avait eu le courage de le dénoncer. Malade, nourri d’une profonde haine, il n’aura de cesse de la retrouver avant de mourir.

À New York, au même moment, Hanah, qui a appris la libération de l’assassin de sa mère, est hantée par le serment qu’il lui a fait de se venger. De cauchemars en insomnies, son angoisse croît de jour en jour. Pourquoi a-t-il tué sa mère? Quand surgira-t-il? Quels sont ces appels anonymes?

La confrontation est inévitable.

Quand on est traqué, mieux vaut-il se cacher, ou regarder la mort dans les yeux?

Après Dust et Quand la neige danse, Sonja Delzongle met en scène son personnage fétiche dans un romanqui la touche de très près. Dès le début du roman, on apprend que le père d'Hanah Baxter est sorti de prison quelques mois plus tot. Depuis, elle vit dans la peur de tomber nez à nez avec lui pour une confrontation. Agée d'une dizaine d'années, celle-ci avait osé témoigner contre son père qui avait assassiner sa mère sous ses yeux.

Après ce drame, Hanah a tenté de se reconstruire et a mis de la distance avec son passé. Depuis la libération de son père, il se passe des choses étranges à Saint Malo, des meurtres sont commis et la peur commence à s'installer définitivement quand un cadavre vieux de 25 ans remonte à la surface.

Sonja Delzongle montre son personnage sous son côté le plus intime. On comprend maintenant pourquoi elle est devenue ce qu'elle est, c'est la génèse du personnage.

C'est un roman d'une richesse émotionnelle très forte mais aussi très spectaculaire dans la mise en scène des cadavres. Mais attention, le réel talent de l'auteur réside surtout sur une fin totalement inattendue mais qui est à la hauteur de l'intensité du personnage et de son histoire.

L'auteur mène ses lecteurs par le bout du nez et pour ma part j'adore ça. Se faire surprendre, frémir ressentir l'émotion des personnages, voilà ce qu'on attend du thriller. Sonja Delzongle, à chaque roman, nous montre qu'elle est capable de le faire et de nombreuses manières.

Une chose est sure, je serais présente pour sa prochaine récidive.