pas de pot pour la jardiniere

De retour dans les Cotswolds après de longues vacances, Agatha Raisin découvre que son voisin James Lacey, objet de tous ses fantasmes, est tombé sous le charme d'une nouvelle venue au village. Aussi élégante qu'amusante, Mary Fortune est une jardinière hors pair, et la journée portes ouvertes des jardins de Carsely s'annonce déjà comme son triomphe. Mais une Agatha Raisin ne s'incline pas avant d'avoir combattu (quitte à se livrer à l'une de ces petites supercheries peu reluisantes dont elle a le secret) ! C'est alors que la belle Mary est retrouvée morte, enfoncée tête la première dans un de ses grands pots de fleurs. De toute évidence, Agatha n'était pas la seule à souhaiter la disparition de sa rivale…

Qu'il est agréable de retourner dans le petit village de Carsely, les habitants ont toujours ce petit côté suranné. Pour sur que la personnalité d'Agatha détonne dans le paysage.

Revenue de vacances, Agatha ne tarde pas à découvrir qu'une nouvelle habitante est arrivée durant son absence et que celle-ci semble recueillir tous les suffrages.

Un peu jalouse, elle tente de s'en faire une amie mais en grattant il s'avère que la nouvelle venue n'est pas si charmante. Et pour cause, on la retrouve plantée tel un bégonia.

Il n'en faut pas moins à Agatha pour enqueter avec son acolyte et voisin, James Lacey.

L'enquête ne révolutionne pas le genre mais elle se suit avec plaisir rien que pour suivre l'évolution de la relation entre Agatha et James et ces deux-là n'ont pas fini de nous surprendre.