remoi

Bonjour Florent,

Tout d’abord un grand merci d’avoir accepté de répondre à cette interview.

De rien, c’est naturel. C’est moi qui vous remercie de me recevoir.

Pour les lecteurs qui ne vous connaissent pas (encore), pourriez-vous vous présenter ?

Bien sûr. Je suis le mec normal à défaut d’être président ^^. Blague à part, j’habite dans la Loire où je travaille dans une mairie après avoir passé une première carrière sous les drapeaux.

Comment êtes-vous venus à l’écriture ?

Comme beaucoup je pense, par la lecture. Ce n’est pas très original, je m’en excuse, alors j’ajoute que je suis aussi un féru de jeux de rôle et que par ce biais je me suis mis à écrire des scénarios comme des backgrounds de personnage. De fil en aiguille comme on dit…

Vous êtes maintenant publié aux Editions Taurnada mais j’ai cru comprendre que vous étiez passé par la case auto-édition, pourriez-vous nous parler de cette expérience ?

C’est tout à fait exact. J’ai commencé par auto-éditer des romans, par choix, mais aussi parce que j’avais tellement essuyé de refus que j’avais décidé de me lancer seul. Bien m’en a pris puisque l’un d’eux, L’échiquier d’Howard Gray, m’a permis de me faire connaître et de mettre un pied dans le monde de l’édition traditionnelle. Si j’ai un conseil à donner aux écrivains qui souhaitent se lancer, c’est ça : « Si vous pensez que votre roman en vaut la peine, auto-éditez-vous et peut-être un jour… ». Ce conseil m’a été donné par un grand écrivain qui se reconnaîtra si toutefois il lit ces lignes. Je le transmets à mon tour.

Vos domaines de prédilection sont la Fantasy et le Thriller : est-ce que la manière d’écrire est différente ?

Pas fondamentalement. Ce qui change ce sont les codes plus que la manière ou le style. C’est davantage le public auquel on s’adresse qui peut faire changer votre style.

Comment trouvez-vous vos sujets de romans ?

C’est la question classique, bravo ^^. C’est très difficile de répondre, mais je vais essayer quand même. Je suis totalement incapable de dire dans quelle proportion, mais pour les Thrillers c’est un mélange entre de l’actualité et parfois ce quelque chose surgi de nulle part qui me fait avoir une idée tordue. Pour la Fantasy c’est différent. En ce qui me concerne, ce sont plus des réflexions sur un monde, des situations, un système de magie, un thème comme la bravoure, la révolte, la domination, etc.

Êtes-vous tentés par une adaptation ciné ou TV d’un de vos romans et si oui lequel ?

Qui ne le serait pas ? C’est une aubaine une telle visibilité. Lesquels ? Tous. Mais si je devais choisir, je dirais que mes deux romans avec Gino s’y prêteraient parfaitement. Donc L’échiquier d’Howard Gray et Le Visage de Satan.

Quels sont vos derniers coups de cœur (livres, ciné, musique…) ?

Pour les films je suis assez fan de Star Wars donc j’ai beaucoup aimé Le réveil de la force pour citer quelque chose de récent. Dans les vieilleries il y en a vraiment plein : Danse avec les loups ; Le cercle des poètes disparus, etc… Niveau musique je suis fan de Metallica notamment, mais j’arrive à écouter un peu de tout sauf la variétoche… J’en oublie la lecture. J’ai tellement lu de chose que c’est dur d’en faire une liste. Dernièrement, un Serge Brussolo m’a énormément plu : Le nuisible.

Quels sont vos projets (si ce n’est pas top secret) ?

Non ce n’est pas du tout top secret. Là je suis sur l’écriture d’un roman avec Michael Ballanger dont vous avez fait la connaissance dans Le meurtre d’O’Doul bridge. Pour le futur, ce sera la suite de la saga d’Yzé, le tome 3. Après cela nous serons probablement fin 2018 et de l’eau aura coulé sous les ponts… Mais j’ai toujours beaucoup d’idées que je note et que j’étoffe à mesure. Je pense pouvoir dire que, une fois les projets les plus avancés terminés, j’envisage un roman avec un serial killer, chose que je n’ai jamais faite, et une grande saga de Gritty Fantasy bien noire.

Pour terminer, je vous laisse le mot de la fin.

Merci de donner cet espace aux auteurs et votre temps pour nous lire et nous chroniquer. Votre travail compte vraiment, soyez-en sûre.