daronne

« On était donc fin juillet, le soleil incendiait le ciel ; les Parisiens migraient vers les plages, et alors que j’entamais ma nouvelle carrière, Philippe, mon fiancé flic, prenait son poste comme commandant aux stups de la 2e dpj.  – Comme ça on se verra plus souvent, m’a-t-il dit, réjoui, en m’annonçant la nouvelle deux mois auparavant, le jour de sa nomination.  J’étais vraiment contente pour lui, mais à cette époque je n’étais qu’une simple traductrice-interprète judiciaire et je n’avais pas encore une tonne deux de shit dans ma cave. »  Comment, lorsqu’on est une femme seule, travailleuse avec une vision morale de l’existence… qu’on a trimé toute sa vie pour garder la tête hors de l’eau tout en élevant ses enfants… qu’on a servi la justice sans faillir, traduisant des milliers d’heures d’écoutes téléphoniques avec un statut de travailleur au noir… on en arrive à franchir la ligne jaune ?  Rien de plus simple, on détourne une montagne de cannabis d’un Go Fast et on le fait l’âme légère, en ne ressentant ni culpabilité ni effroi, mais plutôt… disons… un détachement joyeux.  Et on devient la Daronne.

Patience Portefeux est traductrice interprète judiciaire, toute la journée elle traduit des écoutes téléphoniques dans le cadre d'enquêtes sur des trafics de drogue en tout genre. On peut dire qu'elle en entend des vertes et des pas mures, des jeunes qui sont tombés dedans par hasard et qui ne sont pas foncièrement méchants au plus pourris d'entre tous.

Patience n'a pa eu la vie facile et elle a du travailler dur pour élever ses deux filles seules. Elle doit en plus s'occuper de sa mère gravement malade. Grâce aux écoutes elle sauve un jeune et récupère la cargaison de celui-ci. Elle sait comment l'écouler, la Daronne est née.

Hannelore Cayre nous raconte le parcours de cette femme atypique, élevée à la dure et non moins épargnée par la vie.

On ne tombe jamais dans le graveleux ni dans le pathos, l'auteur dépeint juste des faits qui je suis sure est le quotidien de la brigade des stups mais également des familles vivant dans les quartiers dans lesquels se déroulent les trafics.

J'ai tout de suite adhéré à ce personnage qui veut s'en sortir en se servant de ses connaissances, qui ne veut de mal à personne mais avant tout se mettre à l'abri du besoin.

J'ai découvert la plume de Hannelore Cayre et je lirais avec plaisir ses autres romans car c'est une vraie petite pépite.