islanova

" L'avenir n'attend que notre bon vouloir " : l'usage de la violence pourrait-il rendre le monde meilleur ?
Rien n'avait préparé Julian Stark à une telle vision ce matin-là.
Alors qu'il rentre chez lui pour évacuer sa maison menacée par un incendie de forêt, il trouve Charlie, sa fille de seize ans, au lit avec son beau-fils Leny.
Certaine que son père va les séparer, Charlie persuade Leny de fuguer, direction le Sud-Ouest. Son idée : rallier la ZAD (zone à défendre) de l'Atlantique, située sur l'île d'Oléron. Là-bas, ils seront en sécurité le temps que Julian se calme. Là-bas, surtout, se trouve Vertigo, un homme charismatique dont elle écoute la voix sur les ondes depuis des mois. Vertigo, le leader de l'Armée du 12 Octobre, groupe d'écologistes radicaux.
Ce que la jeune fille ignore, c'est que la ZAD abrite des activistes prêts à tous les sacrifices pour défendre leur cause, et qu'en s'y réfugiant, elle précipite sa famille dans une tragédie qui les dépasse tous.

Après l'inoubliable W3, le duo revient en force avec Islanova. Tout commence par un fait anodin : deux ados décident de fuguer après une grosse dispute avec leurs parents. Ils se réfugient dans une ZAD car Charlie est férue de causes humanitaires à défendre. Mais bien vite Lény découvre que la zAD est l'arbre qui cache la foret et que le projet revet une ampleur et des moyens bien plus dangereux que quelques banderoles.

Une cause si juste soit elle mérite d'employer des moyens plus ou moins légaux ? Doit-on nécessairement prendre les armes et faire parler la violence pour se faire entendre ?

Il est très difficile de classer Islanova mais une chose est sure c'est que les auteurs ont posé leur regard critique sur notre société et se sont grandement inspirés de l'actualité : le terrorisme, les attentats mais aussi les manifestations pour la sauvegarde de la planète.

Les personnages de ce roman bien que multiples nous émeuvent, nous bouleversent, nous révulsent même. Mais c'est surtout un roman qui fait réfléchir.

Après W3, nombreux lecteurs ont du mal à se séparer du roman tant il était fort mais je crois qu'il a marqué tout autant les auteurs. Quand vous le lirez vous comprendrez. Mais il ne faut pas comparer les deux, ce sont deux romans différents de par leur approche et leur contenu.

Ce roman est un sacré pavé mais vous vous rendrez vite compte que la taille ne compte pas quand le contenu est d'une qualité sans pareille.

Une question se pose à la fin : est-ce que nous aussi on serait prêts à rejoindre l'armée du 12-10 ?