prunelle de ses yeux

Gabriel a tout perdu en une nuit. Son fils de dix-sept ans, sauvagement assassiné. Ses yeux. Sa vie... Les années ont passé et l'aveugle n'a pas renoncé à recouvrer la vue. Encore moins à faire la lumière sur la mort de son enfant. Quand un nouvel élément le met enfin sur la piste du meurtrier, c'est une évidence : il fera justice lui-même. Mais pour entreprendre ce long et éprouvant voyage, Gabriel a besoin de trouver un guide. Il recrute alors Maya, une jeune femme solitaire et mélancolique, sans lui avouer ses véritables intentions...

A la suite d'un accident, Gabriel a perdu la vue. Quand son fils a été assassiné, c'est la prunelle de ses yeux qui s'en est allé. convancinu que ce crime est impuni, il se lance dans une quête de la justice.

Il va se faire aidé par une jeune femme Maya mais c'est loin d'être une parfaite inconnue.

L'auteur alterne le passé et le présent en donnant voix à Victor, le fils disparu de Gabriel quelques semaines avant sa mort. Au fil des pages, on comprend ce qui s'est réellement passé. L'évocation de la mort de Victor est violente et je disrais même sonore à vous coller des frissons dans le dos.

C'est un roman violent qui vous prend aux tripes mais c'est aussi un roman d'amour filial, la profondeur des sentiments font monter les larmes aux yeux.

Ingrid Desjours a su construire une histoire bouleversante sur un fait scientifique et avec une maitrise du suspense jusqu'au mot fin. 

Encore une fois, c'est une réussite. Je dis chapeau.