une vie exemplaire

Jeune cardiologue éminent, père de deux adorables petites filles, le docteur Jeremy Balint est un homme qui a réussi sa vie. D'autres que lui, apprenant que leur femme dévouée les trompe depuis des années avec un collègue, se laisseraient emporter par la rage.
Pas Jeremy Balint.
Jeremy Balint va prendre son temps, car Jeremy Balint est un sociopathe. Avec méthode et patience, il va organiser l'élimination de son rival.
Et ce n'est que le début.
De nombreux romans mettent en scène des psychopathes, mais jamais un écrivain n'était parvenu à nous plonger avec autant d'acuité dans les arcanes de leur esprit. Jeremy Balint ne nous cache rien. Ne nous épargne rien. Il ne voit tout simplement pas le mal comme nous.

N'importe quel homme apprenant l'infidélité de sa femme aurait réagi de manière violente mais Jérémy Balint a atteint de sommets en la matière. Bien décidé à occir son rival, il va tout simplement devenir tueur en série. Comment faire simple quand on peut faire compliqué.

On a suivre Jérémy dans son épopée sanglante : de la préparation matérielle aux meurtres, Jérémy est méthodique, précis et ne laisse rien au hasard. Parallèlement, il continue à avoir une vie normale. Des remords ? Pas vraiment. Il est persuadé d'agir pour le bien de sa famille. Oups.

Devient-on tueur en série du jour au lendemain ? A lire l'histroie de Jérémy Balint, je pense que non il faut tout de même des prédispositions, il ne faut croire que les prédateurs sont des marginaux, il y en a dans toutes les classes de la société et ce roman le montre parfaitement.

J'ai bien aimé la petite pirouette de la fin je ne m'y attendais pas trop et c'est une bonne surprise.

L'auteur connait bien le sujet car il est psychiatre, il a du s'inspirer de son expérience professionnelle car le roman tient bien la route.

Une bonne surprise qu'est cette vie pas si exemplaire que ça.