sans elle

Il était une fois une famille heureuse et unie. Des jumelles de six ans qui se ressemblaient comme deux gouttes d'eau. Des enfants fusionnelles qui grandissaient ensemble et s'adoraient. Jusqu'à un soir de feu d'artifice où l'une d'elles se volatilise brutalement. Il était une fois deux fillettes inséparables. Jusqu'à ce qu'il n'en reste plus qu'une. Il était une fois une histoire qui n'a rien d'un conte de fées.

Coline et Jessica sont jumelles et par là même extrêmement fusionnelles. A la suite d'une betise, Coline est punie et Jessica part seule avec sa mère au feu d'artifice du 14 juillet. Personne ne la reverra jamais.

Débute alors pour la famille une très longue descente aux enfers : l'attente, l'espoir, les soupçons, la culpabilité... bref ils passent tous par différentes étapes et chacun vit ce drame à sa manière. Le film de la soirée est revue des milliards de fois. Et si c'était Coline qui avait suivi sa mère ? Si Patricia n'avait pas laché la main de sa fille ? Et si ? cette question lancinante qui peut rendre fou.

Amélie Antoine a su créer une ambiance pesante tout au long du livre jusqu'à la dernière ligne, un suspens implacable mais surtout des personnages qui vivent un drame et le point de vue de chacun est abordé avec justesse.

Et si un détail de cette soirée était modifié ? C'est ce que propose le roman écrit par Solène Bakowski, Avec elle, considéré comme l'autre face du roman de son amie Amélie Antoine. Je vous en dirais des nouvelles très vite.