irrévocable

Rien ne l'effraie, à l'exception d'elle-même. Barcelone, il y a cinq ans : une opération tourne au cauchemar. Ce jour-là, Jenny Aaron, membre d'une unité très spéciale de la police allemande, perd tout : son amour, son honneur, sa vue. Elle survit grâce à ses autres sens et à la philosophie des samouraïs. Les arts martiaux constituent un de ses atouts majeurs, en dépit de sa cécité.  Mais les interventions à haut risque sont désormais remplacées par les interrogatoires les plus délicats. Écouter les silences, comprendre les non-dits, est devenu sa nouvelle spécialité. Un coup de fil de Berlin va pourtant propulser Jenny au sein de son ancienne équipe qu'elle pensait ne plus jamais revoir.  Un détenu de la prison de la capitale se déclare prêt à parler à condition que ce soit elle qui mène l'interrogatoire. Malgré ses réticences, la spécialiste accepte.  À peine entend-elle la voix de l'homme, que Jenny comprend : l'accident qui lui a coûté la vue n'était que le prologue. Dans les prochaines trente-six heures va se jouer sa vie...

5 ans après le fiasco de l'opération de Barcelone, Jenny Aaron est devenue profileuse. Devenue aveugle, elle a su mettre ses compétences à profit dans un domaine "moins" dangereux semble-t-il. Jusqu'au jour où on la demande spécifiquement pour mener un interrogatoire. Ce n'est que le début d'une enquête où Jenny va devoir affronter ses peurs les plus profondes.

Irrévocable est un roman très bien écrit avec des personnages forts, complexes et terriblement attachants : Jenny, Pavlik, Helmett, la patronne. Prenons Jenny, le personnage principal : il est difficile pour un inconnu de dire aux premiers abords qu'elle est aveugle tant elle a compensé son handicap par ses autres sens. Elle peut quasiment tout faire comme avant mais seule sa mémoire semble faire défaut. Un blocage l'empeche de se souvenir des évènements de Barcelone : a-t-elle abandonné son équipier ? Pourquoi est-elle partie seule ? Ces questions sont une obsession et la personne qui a les réponses ne chercher qu'à la tuer.

C'est un personnage que l'on aime irrévocablement ou que l'on hait avec la même puissance mais en tout cas elle ne laisse personne indifférent, loin de là.

Si les retours en arrière sont nombreux et cela m'a gêné au début, ils ne font que tisser la toile du tableau final. ils étaient nécessaires comme le sont les pièces d'un puzzle.

Irrévocable est un roman passionnant servi par une galerie de personnages percutants.