nouveaux voisins

Julie Prentice, son mari Daniel et leurs jumeaux de six ans déménagent à Cincinnati pour échapper à une femme qui harcèle Julie depuis la parution de son roman Le Jeu de l'assassin, devenu un best-seller. Le charmant quartier de Mount Adams semble l'endroit parfait pour un nouveau départ.

Mais l'intégration dans cette nouvelle ville n'est pas si facile, et Julie fait rapidement face à une certaine hostilité de la part de ses voisins, notamment Cindy Sutton, la présidente de l'association du quartier. Quoi que Julie fasse, ça ne fait qu'empirer la situation. Heureusement qu'elle peut compter sur John Dunbar, qui vit à côté, et avec qui elle se lie très vite d'amitié. Mais elle est loin d'imaginer qu'une banale conversation avec lui va faire éclater sa vie en morceaux.

Julie et sa famille deviennent bientôt la cible de brimades de plus en plus troublantes et le bonheur apparent de Mount Adams se transforme en cauchemar. La harceleuse de Julie l'a-t-elle retrouvée, ou est-ce que ce sont ses voisins qui lui veulent du mal ? Alors que les tensions grandissent au sein du voisinage, les ennemis se révèlent et les répercussions pourraient être mortelles.

Catherine Max Kenzie signe un très bon thriller psychologique pour son premier roman. Julie et sa famille fraichement emmenagé dans un quartier tranquille de Cincinnati espèrent couler des jours tranquilles.

Julie qui a écrit un livre qui est devenu best seller. Elle aurait pu profiter de sa toute nouvelle notoriété si elle n'avait pas été harcelée depuis lors.

Loin de toute cette agitation et inconnue dans son nouveau quartier, Julie aspire à des jours plus sereins. Hélas, la présidente de l'association du quartier ne se lasse pas de lui rappeler les "règles de vie" du quartier et sanctionne tout manquement à ces règles. De plus, il semblerait que le harcèlement continue. Mais qui est le harceleur ?

Dès le début du roman, on sait qu'il s'est produit un drame. Mais on ignore encore lequel. L'histoire est racontée à deux voix : celle de Julie et celle de John, son voisin. L'aternance de leur point de vue montre toutes les incompréhensions, les non dits, les secrets qui ont peser sur la vie de chacun et qui a justement amené à la survenance de ce drame.

L'ambiance pesante est présente tout au long du roman et ne s'essoufle pas bien au contraire car en plus d'ignorer le drame on ignore qui est la victime également et toutes les hypothèses y passent.

Le personnage de Julie est touchant bien qu'on ait envie de la secouer de temps en temps pour qu'elle ouvre les yeux. Ce roman montre une fois encore que la vie dans un quartier tranquille où tousl es voisins s'entendent n'est qu'un mirage car tous les secrets refont surface tot ou tard.

Après avoir lu ce roman, vous ne verrez plus vos voisins de la même manière.