Après nous

Les cartes du destin de l'humanité sont entre ses mains. Est-elle porteuse de chaos ou de la promesse d'un monde meilleur ?

Jezebel Kern a tout pour elle : des parents aimants, soucieux de son avenir, un véritable talent de musicienne, une voix envoûtante. Rien ne semble pouvoir troubler son petit paradis. Mais lorsque Hannah et Johann Kern perdent la vie dans un accident de la route, Jezebel découvre qu'il n'y a aucun acte de naissance à son nom. Peu à peu s'impose une terrible vérité : elle a été kidnappée dans sa petite enfance. À qui ? Pourquoi ? Et surtout, d'où lui vient cette voix capable de charmer... comme de blesser mortellement ? Jezebel devra le découvrir au travers d'une quête qui fera vaciller ses croyances et la portera aux frontières de l'apocalypse.

 

Jezebel vient de perdre ses parents dans un accident de voiture. Placée dans une famille d'accueil, elle suit sa scolarité dans un nouveau lycée. Elle y fait la connaissance de Noé, Jarod et Rowan. Si les deux premiers tombent littéralement sous le charme de la jeune fille, il n'en est pas tout à fait de même pour Rowan elle voit d'un mauvais oeil l'arrivée de cette jeune femme si belle et si énigmatique.

Mais un je ne sais quoi la pousse malgré tout à lui offrir son amitié. On suit donc les relations de ce quator tout au long du roman entre disputes, amitié et histoire d'amour se trame une histoire autrement plus complexe. L'auteur donne quelques pistes et alors que tout commence à se mettre en place, que le suspense commence à monter paf c'est la fin !

J'ai terminé ma lecture frustrée au possible. Qui est vraiment Jézabel ? Rowan est-elle la jeune fille aussi douce et intelligence qu'elle le montre ? J'ai eu du mal à me montrer empathique avec Jézebel mais je l'ai trouvé plus sympatique au fil de ma lecture. Mais j'avoue que Rowan m'intrigue énormément. Je me pose des questions quant à sa véritable identité.

Imaginez donc ma hate de lire la suite. Je n'ai pas lu la précédente série de l'auteur, Kaleb, mais je crois que je vais rapidement réparer cette erreur. Souhaitons que Après nous connaisse le même succès.