la fille sous la glace

Le froid a figé la beauté de ses traits pour l'éternité.
La mort d'Andrea est un mystère, tout comme l'abominable secret qu'elle emporte avec elle...

Connue pour son sang-froid, son esprit de déduction imparable et son verbe tranchant, l'inspectrice Erika Foster semble être la mieux placée pour mener l'enquête. En lutte contre ses propres fantômes, la super flic s'interroge : peut-elle encore faire confiance à son instinct ? Et si le plus dangereux dans cette affaire n'était pas le tueur, mais elle-même ?

Sur la glace, aucun faux pas n'est permis.

Une jeune femme disparait, la police est sur les dents car son père est très influent. Lorsque son corps est découvert prisonnier des glaces, On fait appel à Erika Foster. Parachutée au beau milieu de l'enquête dans une équipe qui n'est pas la sienne, elle va avoir du mal à trouver ses marques. Elle est encore traumatisée par la mort récente de son mari dont elle se sent responsable.

Mue par son instinct, elle se doute très vite que l'image de la victime n'est que de la poudre aux yeux et qu'en réalité, elle cache de nombreuses zones d'ombres.

J'ai beaucoup aimé le personnage d'Erika, pas vraiment sympatique, elle finit par devenir très attachante. Elle est pour cela épaulée par toute une galerie de personnages secondaires qui vont lui faire montrer sa vraie personnalité au grand jour.

Elle est déterminée et n'hésite pas à se mettre à dos sa hiérarchiepour suivre la piste qui lui semble la plus juste.

Le lecteur suspecte tout le monde (j'ai même suspecté des personnages que les enquêteurs eux mêmes n'ont pas inquiété, je dois être tordue je pense) sauf le coupable (oups).

Pour son premier roman, Robert Brundza nous offre une intrigue parfaitement ciselée pleine de rebondissements et des personnages que l'on aimerait retrouver.

si ce n'est pas le début d'une grande histoire ça....