toute la vérité

Malgré un travail passionnant qui l'empêche de passer du temps avec ses enfants et un prêt immobilier exorbitant, Vivian Miller est comblée par sa vie de famille : quelles que soient les difficultés, elle sait qu'elle peut toujours compter sur Matt, son mari, pour l'épauler.
En tant qu'analyste du contre-renseignement à la CIA, division Russie, Vivian a la lourde tâche de débusquer des agents dormants infiltrés sur le territoire américain. Un jour, elle tombe sur un dossier compromettant son époux. Toutes ses certitudes sont ébranlées, sa vie devient mensonge. Elle devra faire un choix impossible : défendre son pays... ou sa famille.

Vivian est mariée à Matt depuis 10 ans, ils ont 4 enfants, elle est analyste pour la CIA, bref Vivian a tout pour elle. Son monde s'écroule lorsqu'elle découvre la photo de son mari dans un dossier d'agents Russes dormants.

L'homme qu'lle pensait connaitre lui a menti pendant 10 ans ? Une multitude de questions l'assaillent. Est-ce un manipulateur ? A quel moment a-t-il été sincère ? Vivian est tiraillé entre protéger sa famille et son devoir envers son pays ?

Tout au long du livre, elle va prendre des décisions en prenant en compte l'un ou l'autre. On sent son désarroi et sa colère mais également sa profonde détermination à protéger ses enfants.

Karen Cleveland a travaillé en tant qu'analyste et toutes les descriptions faites sur le travail de Vivian sont très réalistes, on peut légitimement se douter que cela se passe ainsi en réalité dans les grandes lignes.

Matt reste un personnage ambivalent toutl e long du roman, soufflant le chaud et le froid ce qui fait que l'on ne sait jamais vraiment vers qui va sa loyauté.

Toute la vérité n'est réllement révélée que dans les toutes dernières phrases cloturant ainsi un suspense psychologique très bien maitrisé.