summer

Lors d’un pique-nique au bord du lac Léman, Summer, dix-neuf ans, disparaît. Elle laisse une dernière image : celle d’une jeune fille blonde courant dans les fougères, short en jean, longues jambes nues. Disparue dans le vent, dans les arbres, dans l’eau. Ou ailleurs ?
Vingt-cinq ans ont passé. Son frère cadet Benjamin est submergé par le souvenir. Summer surgit dans ses rêves, spectrale et gracieuse, et réveille les secrets d’une famille figée dans le silence et les apparences.
Comment vit-on avec les fantômes ? Monica Sabolo a écrit un roman puissant, poétique, bouleversant.

Par une belle journée d'été, Summer disparait. Elle laisse à ses parents, ses amies et son frère un souvenir plus ou moins présent.

25 ans plus tard, Benjamin est toujours hanté par ce jour funeste. Aidé par son psychologue, il se remémore le passé afin de comprendre ce qui a pu pousser sa soeur à disparaitre. En interrogeant toutes les personnes qui l'ont connu, il s'aperçoit que sa famille n'était peut être pas aussi idyllique que les apparences voulaient bien le laisser croire.

Le style est assez onirique et philosophique mais on veut savoir et aller au bout du roman pour en connaitre l'issue. Mais je m'attendais à autre chose à quelque chose de plus prenant. Certes, Benjamin a souffert toute sa vie du manque d'amour de ses parents et de la disparition de sa soeur mais c'était parfois lourd à lire.

Une lecture agréable mais à laquelle il manquait un petit quelque chose.