griffe du diable

Poursuivie par ses démons, Jennifer Dorey a quitté Londres pour retourner dans sa maison d'enfance avec sa mère, à Guernesey, ou elle est devenue reporter au journal local. Elle pensait pouvoir souffler un peu. Elle avait tort.
Quand le cadavre d'une jeune femme s'échoue sur une plage, la journaliste mène sa propre enquête et exhume plusieurs morts similaires qui s'étendent sur une cinquantaine d'années. Plus troublant encore, toutes les victimes avaient sur le bras des marques semblables à un symbole gravé sur un rocher de l'île : les « griffes du diable », dont la légende veut qu'elles aient été laissées par Satan lui-même...

Jenny pensait retrouver la tranquilité en retournant sur l'ile de Guernesey où elle a grandi après avoir passé des moments troublants à Londres. C'est sans compter la découverte du corps d'une jeune fille sur la plage.

En bonne journaliste, elle va enqueter et ses recherches vopnt la mener à d'autres morts pour le moins inexpliquées. Avec l'aide d'un inspecteur, elle va faire sortir le diable de sa cachette.

Le Quatrième de couverture avait pourtant l'air intéressant mais l'auteur se perd un peu dans les descriptions, il y a en a beaucoup pour cette petite ile qui est pourtant splendide. Néanmoins, ces descriptions ont un peu alourdi le récit à mon sens. Les personnages sont bien décrits, j'ai beaucoup aimé Jenny et Michael mais les personnages secondaires jouent leur role à merveille (avec une mention spéciale pour l'adjoint de Michael).

Une lecture un peu mitigée qui aurait pu être mener à un rythme plus soutenu mais qui révèle de beaux paysages.