guillaume-loups

Le train arrive dans la petite gare de Thyanne, terminus de la ligne. Priam Monet descend pesamment d’un wagon. Presque deux mètres pour un bon quintal et demi, mal sapé et sentant le tabac froid, Monet est un flic misanthrope sur la pente descendante. Son purgatoire à lui c’est d’être flic à l’IGPN, la police des polices. Sa mission : inspecter ce petit poste de la police aux frontières, situé entre les Alpes françaises et italiennes. Un bled improbable dans une vallée industrieuse où les règles du Far West ont remplacé celles du droit. Monet n’a qu’une idée en tête, accomplir sa mission au plus vite, quitte à la bâcler pour fuir cet endroit paumé.
Quand on découvre dans un bois le cadavre d’un migrant tombé d’une falaise, tout le monde pense à un accident. Pas Monet. Les vieux réflexes ont la peau dure, et le flic déchu redevient ce qu’il n’a cessé d’être : un enquêteur perspicace et pugnace. La victime était-elle un simple migrant? Qui avait intérêt à la faire disparaître? Quels lourds secrets cache la petite ville de Thyanne? Monet va rester bien plus longtemps que prévu.

Laurent Guillaume abandonne Mako, son personnage fétiche pour nous en faire découvrir un autre, mais pas des moindres. Priam Monet ne fait pas dans la délicatesse. Il quitte Paris, sa pollution et son béton pour se retrouver à auditer un poste de police à la frontière italienne dans les Alpes. Mais rien ne va comme il devrait, bientot un cadavre est retrouvé sur les lieux et il se voit confier l'enquête au vu de son expérience à la police criminelle.

Priam s'adjoint les services d'un agent du coin et ils vont former un sacré duo. sous ces airs d'affreux macho se cache un homme sensible mais qui ne veut pas le montrer, de peur de montrer ses faiblesses. Mais le roman est aussi bien servi par ses personnages secondaires : Roc, la petite Mona qui m'a bien fait rire mais aussi Fidel, ce chien est la quitessence de l'ami fidèle malgré le surnom que lui donne Priam.

Le roman est bien rythmé sans aucun temps mort, assurément le nouveau roman de Laurent Guillaume est une réussite tant pour l'histoire que pour ses personnages.