ile des disparus

La timide Tuva n'a pas grand-chose en commun avec ses camarades de classe. Elle ne se sent bien que sur l'île où elle habite, dans l'archipel de Stockholm dont elle connaît chaque recoin. Mais, alors que l'automne arrive, le changement se profile dans ce havre si tranquille. Des gens disparaissent en mer, des ombres se cachent sous les vagues et d'étranges lueurs éclairent la forêt. Lors d'une sortie, l'un des élèves s'évapore à son tour. La jeune fille se retrouve embarquée dans une terrible aventure, là où les vieilles superstitions des marins rencontrent la mythologie nordique...

Quand je vais à la bibliothèque, il m'arrive de flaner dans les rayons et de me laisser surprendre par une couverture. C'est ce qui s'est passé avec ce livre, la couverture m'a sauté aux yeux. Les amateurs de polar connaissent bien Viveca Sten avec ses romans ayant pour cadre la Mer Baltique. Cette fois ci, elle nous offre une écriture à 4 mains avec sa fille Camilla.

Du haut de ses 12 ans, Tuva est une jeune fille solitaire, ses camarades ne lui pretant pas ou peu d'attention et mène une vie paisible sur son ile. Mais le jour où un de ses camarades de classe disparait mystérieusement lors d'une sortie, son quotidien va rapidement être bouleversé.

Dans ce premier tome, on découvre une jeune fille de 12 ans, un peu mal dans sa peau car elle sent bien qu'elle n'est pas comme les autres. La suite de l'histoire va lui donner raison. Les deux auteurs mêlent habilement suspense et légendes nordiques donnant ainsi corps à ce qui va être à mon avis une très bonne série jeunesse.

Par ailleurs, le message que les auteurs font passer sur le fait qu'il faut sauver la mer Baltique de la pollution est un beau message plein d'espoir et quoi de mieux que de s'adresser aux jeunes générations pour faire bouger les choses.

C'est une vraie découverte pour moi et je suivrais les autres tomes et peut être me laisserais(je aussi tenter par les romans écrits par Viveca Sten.