dernière des stanfield

Ma vie a changé un matin alors que j'ouvrais mon courrier. Une lettre anonyme m'apprenait que ma mère avait commis un crime trente-cinq ans plus tôt.
L'auteur de cette lettre me donnait rendez-vous dans un bar de pêcheurs sur le port de Baltimore et m'ordonnait de ne parler de cette histoire à personne.
J'avais enterré Maman à Londres au début du printemps ; l'été s'achevait et j'étais encore loin d'avoir fait mon deuil.
Qu'auriez-vous fait à ma place ?
Probablement la même erreur que moi.

Eléanor- Rigby a perdu sa mère il y a quelques mois. Se remettant à peine du choc, elle reçoit une bien étrange lettre qui laisse entendre que sa mère avait commis un crime il y a des années de cela.

Au même moment, un jeune homme reçoit le même type de missive avec le même lieu de rendez vous : un café à Baltimore.

Dans ce roman, Marc Lévy met au coeur de son intrigue la famille, les secrets et les mensonges.Il n'y a rien de plus destructeur et les deux protagonistes vont l'apprendre à leur dépens. Au fil de leur enquête, ils vont s'apercevoir que les personnes qu'ils ont chéri et qu'ils pensaient connaitre se révèlent être quasiment des étrangers.

Même si j'ai trouvé ce roman aussi bons que les précédents, j'avoue que l'auteur a toujours le chic pour emmener le lecteur bien loin du quotidien et pour nous surprendre car je n'ai pas vu venir le petit rebondissement final.

J'aime toujours cet auteur et ce depuis le tout premier roman et ce n'est pas pret de s'arrêter.