black out

Son premier meurtre date de 1985, son dernier de 2007. On lui connaît dix-sept victimes, dix-sept femmes noires. Seules deux d’entre elles ont survécu.

Quand Cécile Delarue arrive à Los Angeles en 2010, il vient d’être arrêté. Mais c’est aux victimes qu’elle décide de s’intéresser. Elle s’immerge dans leurs vies, rencontre leurs familles, retrouve l’une des survivantes, et retrace avec elles et tous les autres protagonistes de l’affaire (policiers, magistrats, militants…) la longue traque du tueur.

Une plongée vertigineuse dans un pays en morceaux, où Noirs et Blancs, riches et pauvres vivent séparés, où la défiance ronge tous les liens.

Un univers démesuré, livré aux monstres.

Ce livre n'est pas un roman policier mais plutot une enquête journalistique. L'auteur, Cécile Delarue, est journaliste. En s'installant aux Etats-Unis, elle entend par er d'une histoire invraisemblable : un tueur en série a sévi dans un quartier de Los Angeles durant plus de 20 ans sans être arrêté par la police.

Comment une chose pareille a pu arriver ? C'est pour répondre à cette question qu'elle va rencontrer les familles des victimes, les policiers, les magistrats, tous ceux qui ont eu eu affaire à ce tueur de près ou de loin.

Bien plus qu'une enquête criminelle, c'est l'analyse de la société de l'époque que nous livre l'auteur. Le récit est très richement documenté et se suit aussi bien qu'un roman.

Black out saura vous faire frissonner tant les faits sont saisissants.