les veilleurs

Alors que Paris est victime d'un virus qui transforme ses habitants en monstres, et notamment les adultes, quelques groupes de jeunes « immunisés » tentent de survivre dans ce qui est devenu un enfer. À l'extérieur, l'armée a entouré la ville d'une immense muraille pour éviter la propagation de l'épidémie. Aucune fuite n'est possible... Et dans ce cauchemar, Marie se découvre enceinte. Attend-elle un bébé ou un monstre prêt à la dévorer de l'intérieur ?

L'auteur a dans ce roman imaginé un Paris emmuré car ses habitants se sont tranformés en monstres à cause d'un virus, seuls les adultes en sont victimes. A l'intérieur, les veilleurs tentent de survivre. A l'extérieur, l'armée tente de trouver une solution.

On fait donc la rencontre de plusieurs protagonistes de chaque côté du mur avec leurs peurs, leurs angoisses mais aussi leurs espoirs. On y croise également un personnage bien connu de la biographie de l'auteur (mais je n'en dis pas plus). On voit encore combien l'instinct de survie peut nous pousser à commettre des actes que nous étions bien loin d'imaginer.

On s'attache à tous ses personnages, on tremble avec eux et on se pose aussi bon nombre de questions et notamment la principale: d'où vient ce fameux virus ?

Le roman tient toutes ses promesses : du suspense, de l'action, des scènes très réalistes et surtout des personnages que l'on n'a pas envie de quitter tout de suite.

Une chose est sure c'est que les Veilleurs vous tiendront en éveil pendant longtemps.