sang

LA TRANSJURASSIENNE. Célèbre rendez-vous du ski de fond français.

Tous les ans, plus de 3 500 skieurs se retrouvent sur les pistes du Haut-Jura pour braver le froid glacial, le vent et la fatigue, autour du même objectif : donner le meilleur de soi et franchir la ligne d'arrivée ! Le commissaire Morteau connaît bien cette compétition dont il suit chaque édition.

Mais cette fois, l'événement lui réserve des surprises. Depuis quelque temps, l'organisation de la course reçoit des menaces de mort très sérieuses. Morteau, accompagné de son jeune collègue, Fabien Monceau, est appelé à se rendre sur place pour évaluer les risques. Mais lorsqu'un homme est retrouvé assassiné de plusieurs balles dans la tête en pleine montagne, la situation devient plus complexe que prévu.

Jalousie personnelle, rivalité sportive ou jeu pervers ? Cette année, la neige pourrait bien prendre la couleur du sang... 

Le commissaire Morteau est ravi de passer un peu de temps dans sa région d'origine. Un ancien camarade d'école fait appel à lui car il a reçu des menaces sur la course qu'il organise : la Transjurassienne, une course mondialement connue de ski de fond.

Accompagné de son lieutenent, Morteau va mener une enquête discrète. Cependant, un mort est déjà à déplorer faisan planer un climat peu propice à la compétition.

Le commissaire Morteau est un bon vivant (faut voir ce qu'il engoutit comme nourriture c'est impressionnant) et applique les méthodes d'investigation à l'ancienne, son principe "ça colle ou ça ne colle pas", ce qui agace son jeune coéquipier qui a la fougue de la jeunesse.

Le commissaire Morteau trouve que les pièces du puzzle s'emboitent bien trop facilement et la suite va lui donner raison. J'avais deviné le nom du coupable bien que le mobile m'est apparu plus tard.

Je pense lire les autres romans avec ce personnage très sympathique.