Obeyron

Obeyron ! Le pire Maître-Inquisiteur que le monde ait porté; aux dires de ses ennemis… ainsi que de ses amis.

S’il est une chose qu’a réussi le mage dans la grande guerre qui a ravagé le monde d’Oscitan, c’est provoquer la haine, la méfiance, la peur, le mépris, la discorde et beaucoup d’autre nobles sentiments. Devenu Maître-Inquisiteur après le conflit afin de lutter contre le crime, Obeyron n’obéit qu’à une seule maîtresse, la justice. Jusqu’à sa dernière mission dans la lointaine forêt des Soupirs, où on l’a piégé et laissé pour mort.
Seulement, voilà, on ne tue pas un Inquisiteur si aisément. Et Obeyron est bien décidé à enquêter sur sa propre mort.

Je lis peu de BD, à part les classiques que je redécouvre avec Monsieur Mouette. Lors d'un passage à la bibliothèque, mon oeil a été attiré par celle ci. Du coup je l'ai emprunté sans savoir qui était le dessinateur et le scénariste.

Puis j'ai commencé ma lecture et découvert qu'Olivier Péru était derrière le scénario, comme j'ai beaucoup aimé ces écrits, j'ai foncé.

Dans le monde imaginé dans cette BD, les Maitres Inquisiteurs sont les instruments de la justice. Obeyron est le plus intraitable d'entre eux et ses méthodes lui attirent plus d'inimitiés que de bonnes grâces.

Envoyé en mission à la foret des soupirs, il tombe dans un traquenard, les membres de sa troupe sont sauvagement assassinés et lui même est laissé pour mort. L'idée de se venger va le sauver ou le damner.

L'histoire est sombre, les dessins également. j'avoue avoir été un peu perdue dans les allers-retours entre le présent et le passé mais une fois comprise la gymnastique, je me suis laissée porter par l'histoire et le personnage d'Obeyron qui crève non pas l'écran mais les planches.

J'ai hate de découvrir les autres maitres inquisiteurs, je suis sure que ce sera tout aussi intéressant.