un jour comme les autres

Un matin comme les autres, Éric Deguide prend les clés de la voiture, lance un dernier regard vers Emily, hésite et part sans se retourner. Depuis, réfugiée sur les bords du lac Majeur, Emily ne peut se résoudre à cette disparition, d'autant que la police semble avoir classé le dossier. Elle, continue de chercher des traces d'Éric, d'essayer de comprendre. Jusqu'au jour où Alain Lallemand, journaliste d'investigation au Soir, prend contact avec elle. Lui aussi a connu Éric, et lui non plus ne veut pas se résoudre.

Comment réagiriez-vous si votre compagnon partait un matin comme si de rien n'était et qu'il ne revenait jamais ? C'est ce qui arrive à Emilie. Pendant deux ans, elle va se raccrocher à l'espoir de voir Eric passer la porte de leur maison comme si rien ne s'était passé. Mais Eric ne reviendra pas.

Elle cherche à découvrir des pistes afin de comprendre ce qui s'est passé. Alain Lallemand, journaliste, fait de même et confie l'enquête à Fred, ce qui sera pour lui l'occasion de faire ses preuves. Le style Paul Colize a encore frappé, des chapitres courts, un récit richement documenté et le joli accent belge qui chante.

J'ai eu du mal à ressentir de l'empathie pour Emily mais au fil du récit, Je l'ai découverte un peu plus et j'ai ressenti toute sa souffrance. J'ai beaucoup aimé aussi le personnage de Camille qui est certes un personnage secondaire mais qui a pris une belle dimension en épaulant Fred dans son enquête. J'avoue avoir beaucoup ri quand elle se mettait en cuisine.

L'auteur m'a bien baladé car je n'ai pas vu venir le dénouement et c'est à cela que l'on voit que Paul Colize n'est pas vraiment un auteur comme un autre.